À PROPOS

 
_mg_1558-modifier_51170251038_o.jpg

Triple Juice - Jazz Moderne Acoustique

Distribution


Sylvain Rey - piano
George Storey - contrebasse 
Rémy Gouffault - batterie 

C’est un trio techniquement impeccable : une contrebasse à la solidité coureuse, menée par George Storey ; une batterie indomptée et fouettarde, frappée par Rémy Gouffault ; un piano pictural et sensible, chanté par Sylvain Rey.


Une narration discrète mais affirmée conduit et lie entre elles toutes les pièces : au-dessus d’une assise rythmique terrienne, le piano, comme un pinceau sur la toile, se dépose tantôt par petites touches colorées, tantôt dessine de fines lignes harmoniques propres aux tensions dentelées du jazz. D’un propos l’autre, d’un morceau l’autre, l’ensemble fait éclore un songe ; un songe riche et varié, acrobatique et grisant, un doigt sur des suggestions oniriques et un pied sur la fermeté des transes percussives.

Un grand écart, toujours cohérent, ouvre un gouffre duquel s’exhale toute la senteur musicale de Triple Juice : l’auditeur s’exercera à se trouver heureusement malmené, conduit, selon que le fil léger du piano l’emporte comme une lune secrètement la marée ou que l’endiablement se fasse corps et vie sans prévenir, où joue et se retrouve, s’assemble ou se dilate, l’intention des énergies combinées des musiciens. 


Dans cette conversation à trois voix, les rôles, quand ils ne se complètent pas en se télescopant, s’échangent et se remplacent. Si le piano ou la section rythmique gardent, respectivement, l’essentiel de la parole mélodique ou du battement, l’essentiel de la parole musicale se transfère de l’un à l’autre, comme on verrait tourner le verbe entre trois langues afin que s’articule un discours riche d’être commun et fort de son trafic.

Titouan Gosselin, octobre 2020

 

Les musiciens

_mg_1793_51170809949_o.jpg

Rémy Gouffault - batterie

Né en 1997, Rémy débute la musique par le piano, puis étudie la batterie, les percussions classiques, ainsi que les percussions africaines. Après le lycée, il entre au conservatoire de Toulouse et obtient les DEM de percussions, de batterie, et de Jazz et Musiques Improvisées. En parallèle, il suit le cursus de l'école de batterie Dante Agostini. Artiste polyvalent et éclectique, passionné par l'univers de la composition, il participe à la création de plusieurs projets de musique originale, et collabore avec des musiciens de renom comme Arnaud Dolmen.


Projets et collaborations : Triple Juice, NINXY (trio Drum’n Bass) Loa Frida (trio Indie Folktronica), Arnaud Dolmen (en duo), The Actual Groove (septet jazz-groove), Yapunto (musique colombienne), duo ciné-concert avec Arthur Guyard, Irina Gonzalez (chanteuse cubaine)

George Storey - contrebasse

Né en 1993 de parents artistes anglais, George baigne dans la musique dès son plus jeune âge. Il découvre la basse électrique qu’il apprend en autodidacte. S’en suit l’apprentissage de la contrebasse au Conservatoire pendant ses années de lycée. Après son baccalauréat, il suit un cursus à l’école Music’Halle de Toulouse, où il obtient le diplôme MIMA (Musicien Interprète des Musiques Actuelles). Contrebassiste à la solidité coureuse, George évolue depuis une quelques années dans des projets aux esthétiques variées, du jazz traditionnel à la musique de création. Il est aujourd’hui influencé par des groupes comme Portico 4tet, Gogo Penguin, ou Phronesis.


Projets et collaborations : Triple Juice, Six for Six (sextet jazz acoustique), ORRI (4tet de Paul Couvreur, création), Amandine Bontemps, The Jerry Khan Bangers (rock), La Pieuvre Irréfutable (octet jazz-funk mené par Etienne Manchon), |N:U| (jazz progressif), Ladoz (schyzo-jazz), Epure Trio.

_mg_1714_51171118195_o.jpg
_mg_1658-modifier_51170023926_o.jpg

Sylvain Rey - piano

Né en 1996 à Toulouse, Sylvain débute tôt le piano puis s’initie au jazz durant ses années au collège de Marciac. Passé ensuite par le conservatoire d’Agen et la faculté de Musicologie Jazz à Toulouse, il vient compléter son parcours par une formation en pédagogie et obtient le DE Jazz en 2018. Au fil de ses études, il a eu la chance de côtoyer et de collaborer avec des artistes et pédagogues influents, notamment Jean-Pierre Peyrebelle et Denis Badault. Animé par l’énergie collective de la musique et la recherche de singularité, il évolue et s’épanouit depuis 2016 au sein de différents projets touchant au jazz, à la création, l’improvisation et l’expérimentation.



Projets et collaborations : Triple Juice, Baraque à Free (orchestre d’improvisation), Duo Réflections (jazz singulier piano/guitare), Bøl (6tet de création), , Jean-Marc Padovani 5tet «Motian in Motion», Epure Trio (trio de création), TonTon Salut, , Mam’zelle Bee Swing,